Historique
Historique

LE BASKET A SAINT-VALLIER

Le basket est né à Saint-Vallier en 1929 au sein de l’Etoile Sportive, société omnisport pratiquant surtout la gymnastique. Peu après le club prit le nom de Jeanne d’Arc et après de timides essais, ses basketteurs se sont chaque année aguerris un peu plus, pour compter très vite parmi les meilleurs. Ainsi 3 saisons consécutives, 1931-1932-1933, la J.A. fut Champion des Alpes Excellence et 3 années consécutives encore en 1940-1941-1942, elle champion Drôme-Ardèche Honneur.

Jusqu’à la libération, l’activité sportive fut un peu réduite par les événements, mais dès la saison 1944-45, les joueurs de la J.A. repartaient de plus belle avec trois équipes dont une de cadets qui devait faire parler d’elle et être à l’origine de l’essor du basket local, en s’octroyant pendant 3 ans les titres aussi bien en Drôme-Ardèche que ceux des Alpes.

Parallèlement en 1941, la 2ème société de gymnastique, le Gymnase de Saint-Vallier créait elle aussi une section basket qui progressait rapidement. Cette section fut mise en place Robert Bayard, puis le docteur Auguste Delaye avec l’aide de ses fils.

Dès les années 50, la JA s’illustrait en remportant 4 titres sur 4 équipes avec à la clef la montée en promotion d’Excellence puis d’Excellence des Alpes en 1954.

En 1954, le Gym Saint-Vallier, managé par Pierre Dumonteil, devint Champion de France juniors UFOLEP face à la Chorale de Roanne, avec notamment Robert Delaye, Michel Vallon et Daniel Rollion (futur international).

Ensuite, en 1957, les cadets du Gym furent demi-finalistes du Championnat de France, avec notamment Paul Delaye et Jean-Claude Coste.

Cette marche en avant du Gym permit de voir en 1958, les deux formations se rencontrer pour un derby qui sera suivi de nombreux autres.

La saison 1965-66 marque le début de la J.A. en championnat de France, sous l’impulsion de Daniel Rollion, un ex-joueur du Gym ayant fait les beaux jours du SA Lyon, en 1ère division. Ce sera une période faste pour la J.A. avec un titre de Champion de France FSF, contre Challans en 1966-67 suivi d’une en finale du même championnat de France FSF contre Vitré en 1967-68. En 1971-72, les bleu et blanc échouent en finale du Championnat de Franc Fédérale contre Charleville mais se retrouvent en Nationale 2 grâce à l’apport de l’international Gérard Moroze et de l’américain Larry Robertson.

Les années 70 furent aussi très prolifiques pour le Gym avec notamment un titre de Champion de France UFOLEP en 1975. Notons également les arrivées de joueurs exceptionnels tels que Lamine M’Baye, Philippe Recoura, Doudou Kamara, Bob Roth, Marc Murray, Patrick Cazemajou et bientôt, le Gym verra débuter le prodige Eric Micoud, qui deviendra international.

Les 2 équipes ne sont pas toujours dans le même groupe, mais les deux formations de Saint-Vallier se sont tout de même rencontrées 37 fois entre les années 1958 et 1992 avec une égalité parfaite : 18 victoire chacune et 1 match nul.

L’apothéose de cette rivalité advint au terme de la saison 1980-81. Les deux équipes qui venaient toutes les deux d’être reléguées en nationale 3 voulurent se donner les moyens de la rejoindre rapidement. D’un côté, il y avait le Gym, entraîné par Jacques Boulle, de l’autre l’équipe de la J.A. qui était entraînée par un transfuge du Gym, Roland Bardeletti. Les deux équipes ne furent pas placées dans la même poule, mais terminèrent première chacune de leur côté. Après un premier tour qui ne sera qu’une formalité, ils se retrouvent en poule finale à Versailles. Chacune des deux équipes remportera leur demi-finale pour se retrouver le lendemain pour le premier derby de la saison en finale. Le Gym remporta la finale face à la J.A et glana le titre de Champion de France Nationale 4 1981.

Cependant, si la J.A. et le Gym furent rivaux sur le terrain, certains joueurs des deux équipes défendaient ensemble les couleurs de l’entreprise locale, la Sarma, en championnat corporatif, en atteignant même une demi-finale de la coupe nationale. De plus les jeunes se retrouvaient sur les bancs au Collège de Saint-Vallier, en glanant des titres académiques.

Mais au fil des années le basket a changé avec l’arrivée des joueurs étrangers et dans chaque camp l’on peut voir évoluer de bons joueurs américains et africains. Si le niveau a considérablement évolué, la gestion financière est beaucoup plus importante et les 2 clubs locaux qui drainent aussi de nombreuses équipes de jeunes ont beaucoup de difficultés pour rester dans la course. C’est ainsi que la fusion des 2 formations saint-valliéroises intervient en le 4 mai 1993, tout d’abord pour conserver un niveau enviable et peut-être viser un peu plus haut.

La fusion des 2 clubs donna naissance au Saint-Vallier Basket Drôme. Après deux saisons d’existence le SVBD obtient en 1995, la montée en Nationale 2, et surtout le titre de Champion de France Nationale 3, avec aux manettes l’ancien international Daniel Haquet. Au niveau des jeunes, les résultats étaient toujours présents avec de nombreux titres de Champion Drôme-Ardèche, des Alpes, et la participation d’équipes en championnat. Ainsi en 1993-1994, les benjamins sont demi-finaliste du championnat de France, en 1994-1995, les cadets obtiennent la 3ème place du championnat de France Groupe B, et en 1999-00, les minimes sont 1/2 finalistes du championnat de France.

L’équipe 1 restera en Nationale 2 jusqu’en 2003. Lors de la saison 2002-2003, notre équipe obtient la montée en Nationale 1 et est 1/2 finaliste de Nationale 2. 9ème en 2003-04, le SVBD se classe 2ème ex-æquo les deux saisons suivantes échouant pour la montée au goal-average. En 2004-2005, pour la première fois l’équipe 2 du SVBD monte en Nationale 3. En 2005-2006, si la montée échoue à un fil, la victoire sur la Chorale de Roanne, équipe de ProA, en Coupe de France, marquera cette saison. En 2006-2007, notre équipe réalise une saison parfaite, accède à la ProB et devient Champion de France Nationale 1.

En 2010, pour la première fois de son histoire le SVBD a obtenue un titre de Champion de France en jeune, et se sont les cadets qui lui rapporte le titre de 2ème division. Les cadets réitèreront leur exploit l’année suivante, avec un deuxième titre de champion de France, mais en 1ère Division Groupe B.

Après 4 saisons en ProB, et une brillante 9ème place en 2010, le SVBD et son coach Laurent Pluvy évolueront à nouveau en ProB pour la saison 2011-2012.